Secourir


  • Publié le 27 novembre 2019 par Diane Moreau, mis à jour le 10 mai 2021

Secourir la victime

Une fois l’alerte donnée auprès des services compétents, il peut être nécessaire de devoir apporter les premiers secours à la victime.

En fonction des blessures et de l’état physique de la victime, une prise en charge différente doit être apportée.

En cas d’hémorragie

Une hémorragie est une perte de sang continue qui ne s’arrête pas spontanément.

sang

En cas d’hémorragie, il faut :

  • Demander à la victime de comprimer fortement l’endroit qui saigne avec un tissu propre jusqu’à l’arrivée des secours. Si la victime en a l’incapacité, il faut le faire à sa place
  • Allonger la victime confortablement

En cas de perte de connaissance

En cas de perte de connaissance, la victime est inconsciente, mais respire encore.

perte de connaissance

Dans ce cas, il faut :

  • Placer la victime en position latérale de sécurité (PLS). Cela permet, notamment, de ne pas obstruer les voies aériennes et de faciliter l’écoulement des liquides dans la gorge
  • Contrôler, jusqu’à l’arrivée des secours, la bonne respiration de la victime

En cas d’incendie

Personne en feu

Pour venir en aide à une personne en feu, il ne faut surtout pas utiliser d'extincteur, sauf si aucune autre solution n'est possible.

En effet, les produits présents dans les extincteurs pourraient infecter les blessures ou bien pénétrer dans les poumons. L'eau pourrait également avoir un effet néfaste en propageant l'incendie.

Si possible, il est préférable d'utiliser une couverture pour éteindre les flammes.

En cas d’arrêt cardiaque

Lors d’un arrêt cardiaque, le coeur ne fonctionne plus ou fonctionne mal. L’arrêt cardiaque est très grave, car il empêche le coeur d’apporter de l’oxygène au cerveau : les lésions au cerveau surviennent dès la première minute !

Rythme cardiaque

En cas d’arrêt cardiaque, il faut :

  • Avoir les secours au téléphone et mettre le haut-parleur afin d’être guidé dans les instructions
  • Pratiquer une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) : 30 compressions thoraciques suivies par 2 insufflations d’air
  • Si un défibrillateur automatisé externe (DAE) est présent à proximité, il faut l’utiliser le plus tôt possible
  • Poursuivre la RCP jusqu’à l’arrivée des secours

Le DAE peut être utilisé par une personne peu ou pas formée et peut permettre de rétablir une activité cardiaque normale.

DAE

Le DAE doit être utilisé en suivant les instructions énoncées par l’appareil. Il fait ensuite lui-même le diagnostic pour savoir si un choc est nécessaire ou non.

Vous devez être un élève premium pour accéder aux QCM, suivre votre progression et valider ce cours

Se connecter