La signalisation temporaire : travaux et chantier


  • Publié le 28 octobre 2019 par Diane Moreau, mis à jour le 03 août 2021

La signalisation temporaire se distingue de la signalisation permanente par son caractère éphémère. Les panneaux, le balisage et les marquages au sol temporaires sont de couleur jaune et n'ont pas pour vocation à rester de façon durable. Au Code de la route, cette signalisation permet d'indiquer au conducteur la présence de changements ou d'un danger sur la route. La signalisation temporaire annule et remplace la signalisation permanente.

Sommaire :

À quoi sert la signalisation temporaire et comment la reconnaître ?

La signalisation temporaire sert à signaler et guider les usagers lors de la présence d'obstacles ou de dangers temporaires sur les chaussées.

Il est facile de reconnaître la signalisation temporaire grâce à sa couleur :

  • Les panneaux de signalisation ont un fond jaune et sont souvent posés sur un pied à même le sol

  • Les marquages au sol sont jaunes

Cette signalisation prévaut sur la signalisation permanente.

Pourquoi baliser un chantier ?

La signalétique temporaire est très souvent présente à proximité des chantiers, où le personnel de chantier réalise des travaux d'aménagement des voies.

Il est donc important de baliser les chantiers afin de signaler aux conducteurs une zone de travaux ou une zone de danger.

En présence d'une signalisation temporaire, le bon comportement à adopter par le conducteur est de réduire sa vitesse. Sur les chantiers, des ouvriers peuvent être en train de travailler. Pour assurer leur sécurité, il est important de réduire son allure et d'être particulièrement vigilant aux usagers à pied.

La signalisation temporaire

Les panneaux temporaires de danger

Les panneaux temporaires de danger possèdent un fond jaune. Ils permettent de signaler au conducteur des changements intervenus sur la route ou un danger ponctuel : présence de travaux, état de la chaussée dégradé, accident, bouchon...

Ils donnent une indication sur les principes de sécurité à respecter en fonction des dangers présents sur les routes.

Panneaux temporaires de danger

Lorsqu'un panneau temporaire signale un danger, il faut ralentir, éviter de dépasser et augmenter la distance de sécurité. Cela peut permettre de protéger le personnel de chantier ou encore d'éviter de déraper en cas de gravillons sur la chaussée.

Il est impératif de respecter la limitation de vitesse mise en place, qui est très souvent abaissée dans ces zones à risque.

Les panneaux de déviation et d'indication

Les panneaux de déviation permettent d'indiquer un itinéraire à suivre lorsque la route principale est fermée.

Un panneau de déviation peut ne s'adresser qu'à une certaine catégorie de véhicules, représentée par un pictogramme. Dans ce cas, la déviation devient obligatoire pour cette catégorie de véhicule. Dans le cas contraire, une déviation n'est jamais obligatoire.

Panneau de déviation obligatoire pour les camions

Au Code, d'autres panneaux de signalisation peuvent informer le conducteur de situations spécifiques comme un changement de chaussée, une interdiction, une affectation des voies ou encore des travaux sur une certaine distance.

Panneau temporaire de travaux sur 15 km

Les balises et la signalisation embarquée

Cône de chantier

Des balises telles que des barrières ou des cônes complètent la signalisation temporaire pour guider le conducteur. Il s'agit de signal de position permettant de délimiter les obstacles.

Sur les routes, les usagers peuvent aussi croiser des véhicules transportant une signalisation embarquée. La signalisation est directement apposée sur la camionnette indiquant au conducteur la présence de travaux ou d'un accident et l'incitant à ralentir.

Signalisation embarquée sur un camion suite à un accident

Le marquage au sol

Le marquage au sol temporaire (jaune) est prioritaire sur le marquage blanc. Il faut alors respecter le marquage jaune et ignorer la signalisation horizontale blanche si celle-ci est toujours présente au sol.

Les lignes jaunes ont la même signification que les lignes blanches. Ce qui les différencie concerne uniquement leur caractère temporaire ou permanent.

Marquage au sol temporaire jaune sur une zone de chantier

La circulation alternée en cas de chantier

Lorsque les chantiers ne laissent plus qu'une seule voie de circulation sur une chaussée à double sens, le principe de la circulation alternée est mis en place.

Les feux tricolores

Des feux tricolores temporaires peuvent être placés sur le bord de la route pour permettre aux deux sens de circulation de passer alternativement. Les signaux temporaires n'ont pas de feu vert en bas, mais un feu orange clignotant. Ce feu orange clignotant indique qu'il est autorisé de passer, mais qu'il faut rester particulièrement vigilant.

Feu tricolore temporaire

Le personnel du chantier

Le personnel du chantier peut lui-même réguler le trafic à l'aide d'un panneau. Ce panneau comporte deux faces. Le principe est simple :

  • Une face rouge qui est l'équivalent d'un feu rouge

  • Une face verte qui est l'équivalent d'un feu vert. Il faut néanmoins rester particulièrement prudent et réduire sa vitesse