Carrefour à l'indonésienne : comment les aborder sereinement


  • Publié le 03 août 2021 par Diane Moreau

Les carrefours à l'indonésienne sont un type d'intersection bien spécifique. Parmi les nombreuses intersections qui existent, celles-ci permettent à deux usagers qui se font face d'emprunter la même voie de stockage pour tourner chacun à leur gauche. Deux véhicules peuvent ainsi tourner sans se contourner. Le croisement des deux véhicules se fait par l'avant et non par l'arrière. Cette configuration un peu particulière peut s'avérer dangereuse dans certaines situations notamment à cause d'un manque de visibilité.

Sommaire :

Comment se croiser à un carrefour ?

Les carrefours sont des intersections permettant aux usagers de changer de direction. Il existe plusieurs types d'intersection et donc de nombreuses façons de se croiser pour les usagers.

Les intersections les plus répandues sont les suivantes :

  • Les intersections en croix

  • Les intersections en T

  • Les intersections en Y

  • Les intersections de type rond-point

Les différents types d’intersection

Intersections avec signalisation

Les règles de priorité pour aborder une intersection sont généralement indiquées grâce à la signalisation verticale et la signalisation horizontale (lignes au sol, feux tricolores, panneaux stop...).

Pour se croiser à un carrefour, il suffit de respecter la signalisation indiquée.

Dans le cas d'un carrefour à l'indonésienne, il existe une signalisation spécifique au niveau du marquage au sol et de la voie de stockage. Par contre, il n'existe pas de panneau annonçant ce type de carrefour.

Intersection sans signalisation

En cas d'absence de signalisation et de feux tricolores, la règle de la priorité à droite s'applique. C'est le cas pour les ronds-points. Lorsqu'un conducteur arrive sur un rond-point, aucune signalisation n'est présente, et donc la règle de la priorité à droite s'applique.

Attention cependant à ne pas confondre rond-point et carrefour à sens giratoire. Dans le second cas, le Code de la route prévoit des règles de circulation et de priorités particulières.

Lors d'un croisement, un véhicule qui coupe la route d'un autre véhicule n'est pas prioritaire, sauf indications contraires.

Qu'est-ce qu'un croisement à l'indonésienne ?

Un croisement à l'indonésienne se produit uniquement dans des carrefours de type à l'indonésienne.

Celui-ci se produit lorsque deux véhicules qui se font face, souhaitent tourner chacun à leur gauche dans un même carrefour.

Dans ce cas, les deux conducteurs vont utiliser la même voie de stockage pour tourner à gauche, mais sans se contourner. De cette façon, contrairement à un changement de direction classique, le croisement se fait par l'avant et non par l'arrière.

L'exemple ci-dessous montre qu'avec un croisement à l'indonésienne, les voitures ne se contournent pas.

Croisement à l’indonésienne

Comment aborder un carrefour à l'indonésienne ?

Étant donné que les routes se coupent, l'intersection constitue un lieu dangereux. Pour pouvoir aborder sereinement un carrefour à l'indonésienne, il faut tout d'abord pouvoir le reconnaître.

Pour se faire, le conducteur doit être capable de repérer l'intersection suffisamment tôt. Une fois l'intersection repérée, un ralentissement du véhicule est nécessaire pour laisser au conducteur le temps de comprendre l'ordre de passage et d'analyser le comportement des autres usagers dans le trafic.

Comment reconnaître un carrefour à l'indonésienne ?

Analysez la signalisation routière et en particulier le marquage au sol. Un carrefour à l'indonésienne possède une seule voie de stockage pour deux sens de circulation.

Si vous constatez que la voie de stockage pour tourner à gauche est partagée avec les véhicules venant d'en face, vous êtes sur un carrefour à l'indonésienne.

Contrairement au carrefour à sens giratoire, il n'existe aucun panneau pour annoncer ce type de carrefour.

Les règles de circulation

Une fois le carrefour identifié, l'usager souhaitant tourner à gauche doit allumer son clignotant gauche et se positionner dans la voie de stockage prévue à cet effet.

Il n'existe aucune règle de priorité entre les véhicules qui se font face dans la voie de stockage. En effet, ces deux véhicules ne doivent pas se contourner, mais simplement se croiser par devant.

Les dangers du carrefour à l'indonésienne

Ce type de carrefour permet un croisement par l'avant, permettant ainsi de fluidifier la circulation routière. Cependant, ce type de croisement peut s'avérer dangereux notamment à cause du manque de visibilité.

Tout d'abord, en arrivant sur la voie de stockage partagée, l'usager doit faire attention au risque de collision frontale avec l'autre véhicule. Chaque conducteur doit rester attentif aux intentions et au comportement de l'autre pour éviter tout risque d'accident.

Ensuite, le risque le plus important en termes de sécurité dans un carrefour à l'indonésienne vient de la mauvaise visibilité pour le conducteur. Si une voiture est présente en face sur la voie de stockage, celle-ci masque la visibilité du conducteur. Ainsi, les voitures circulant sur l'axe principal sont beaucoup moins visibles.

Il y a donc un risque de collision latéral avec les véhicules circulant sur l'axe principal. Nous avons évoqué le fait qu'il n'existe pas de règles de priorité spécifiques entre les véhicules présents sur la voie de stockage. Cependant, il est primordial pour la sécurité de tous, de se rappeler que le véhicule souhaitant tourner à gauche n'est pas prioritaire sur les véhicules circulant sur l'axe principal.

C'est le conducteur qui coupe la route des autres véhicules qui doit céder le passage.

Avant de tourner à gauche, le conducteur doit donc s'assurer qu'aucun véhicule n'arrive en face. Cette vérification est très importante pour éviter toute collision qui pourrait être mortelle.

Dans l'exemple ci-dessous, la voiture bleue masque la visibilité de la voiture jaune. Si la voiture jaune se met en mouvement immédiatement, celle-ci risque de percuter la voiture rouge.

Danger du croisement à l’indonésienne

Pourquoi le nom croisement à l'indonésienne ?

L'origine du nom croisement à l'indonésienne semble provenir des types de croisement que l'on trouve en Indonésie. Dans ce pays, les véhicules circulent à gauche et non à droite comme en France.

Pour faciliter et fluidifier le trafic, de nombreux croisements se font par l'avant et non par l'arrière. Ce nom, introduit dans le Code de la route, provient donc des intersections les plus rependues en Indonésie.