Conduire dans un tunnel : feux à utiliser et réglementation


  • Publié le 02 octobre 2021 par Diane Moreau

Le Code de la route définit les tunnels comme des zones dangereuses. En effet, ces derniers sont des lieux fermés et à l'abri de la lumière. Ces caractéristiques font des tunnels des zones particulièrement dangereuses en cas d'accident ou d'incendie. Pour limiter les risques, tout conducteur se doit de connaître les règles de circulation spécifiques qui s'y appliquent ainsi que les bons comportements à adopter en cas d'anomalie dans un tunnel.

Sommaire :

Les règles de circulation du Code de la route dans les tunnels

Les tunnels sont des lieux fermés et représentent donc des zones dangereuses pour les usagers de la route. Tout comme les passages à niveau, ils possèdent des règles de circulation qui leur sont propre. L'ensemble de ces règles ne sont pas toujours affichées explicitement par une signalisation. Il en va de la responsabilité de chaque conducteur de connaître ces spécificités et de les appliquer pour assurer la sécurité routière des usagers.

Ces deux panneaux représentent l'entrée et la sortie d'un tunnel. À l'entrée d'un tunnel, des barrières et des feux rouges peuvent en fermer l'accès si la situation le nécessite.

Panneaux d’entrée et de sortie de tunnel

Dès qu'un usager entre dans un tunnel, la réglementation suivante s'applique :

  • Il est strictement interdit de faire demi-tour ou marche arrière, même en cas d'incident grave tel qu'un incendie
  • L'arrêt et le stationnement sont interdits
  • Le conducteur doit allumer ses feux de croisement même si le tunnel est éclairé
  • L'usager doit respecter la signalisation d'affectation des voies

De plus, le respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité est également très important lors de la conduite dans un tunnel.

Pour respecter les distances de sécurité, des diodes bleues (ou chevrons peints sur la chaussée) peuvent être présentent tout au long du tunnel. Ces lumières bleues aident les conducteurs à maintenir le bon interval de sécurité avec le véhicule qui les précède. La règle à respecter est de laisser deux lumières bleues entre les véhicules, même à l'arrêt.

À l'arrêt, cet interval de sécurité peut faciliter l'intervention des équipes de secours et également éviter une propagation du feu.

À la sortie du tunnel, faites attention à l'éblouissement, celui-ci peut durer plusieurs secondes et affecter votre capacité à discerner des détails importants pour la conduite.

Conduite dans un tunnel

Quels feux utiliser dans un tunnel ?

Dans un tunnel éclairé ou non éclairé, l'allumage des feux est obligatoire. Un panneau d'obligation avec la mention « Allumez vos feux » peut être présent à l'entrée, mais ce n'est pas toujours le cas.

Mais alors, quels feux utiliser dans un tunnel ? Dès l'entrée dans un tunnel en ville ou hors agglomération, les conducteurs doivent allumer leurs feux de croisement.

L'allumage des feux permet de mieux voir, mais également d'être vu. Les automobilistes qui oublient d'allumer leurs feux dans un tunnel ou lors de la conduite de nuit sont très difficiles à voir, augmentant ainsi le risque d'accident par collision.

La sécurité dans les tunnels

En cas de ralentissements

En cas de circulation dense, voire d'immobilisation du véhicule dans un tunnel, le maintien des intervalles de sécurité est primordial pour éviter une éventuelle propagation de feux. Les automobilistes ne doivent pas sortir de leur voiture. Si le ralentissement est important, pensez à actionner vos feux de détresse.

Le bon comportement à adopter est de patienter et d'activer le recyclage de l'air ambiant de l'habitacle. Vous pouvez également prendre connaissance des informations routières diffusées par les radios et les panneaux à message variables.

En cas de panne

En cas de panne dans un tunnel, l'usager doit éviter autant que possible de stationner son véhicule sur la chaussée. Des emplacements d'arrêt d'urgence sont mis à disposition des conducteurs pour leur permettre de s'arrêter dans de bonnes conditions de sécurité. Comme leur nom l'indique, ces emplacements ne doivent être utilisés qu'en cas d'urgence (problème mécanique grave, malaise d'un passager...).

Dans une telle situation, la première chose à faire est d'allumer les feux de détresse du véhicule. Essayez ensuite de sortir du tunnel avec le véhicule si vous en avez la possibilité. Dans le cas contraire, essayez de rejoindre un emplacement d'arrêt d'urgence.

Le panneau indiquant l'emplacement d'arrêt d'urgence est le suivant :

Panneau d’indication d’un emplacement d’arrêt d’urgence

Éteignez votre moteur en laissant la clé sur le contact et portez un gilet de haute visibilité. Une fois sortie du véhicule, si possible du côté droit, utilisez une borne d'appel d'urgence pour contacter les secours.

Les bornes d'appel d'urgence se situent au sein des niches de sécurité. Ces dernières sont également équipées d'au moins un extincteur :

Niche de sécurité dans un tunnel

En cas d'incendie

Votre véhicule prend feu

Dans le cas où votre voiture prendrait feu dans un tunnel, adoptez les bons réflexes. Tout d'abord, si la sortie est proche, essayez de quitter le tunnel avec votre véhicule. En cas d'impossibilité, contactez les secours avec une borne d'appel d'urgence mise à disposition dans une niche de sécurité. Si le feu est d'une faible importance, essayez d'éteindre l'incendie à l'aide d'un extincteur. Pensez à toujours laisser les clés sur le contact et évacuez le tunnel par l'issue de secours la plus proche.

Vous apercevez un départ de feu

Si vous apercevez de la fumée ou un départ de feu dans un tunnel, coupez le moteur et évacuez le véhicule en prenant soin de porter un gilet de haute visibilité, de laisser les clés sur le contact et les portières ouvertes. Cela permettra aux secouristes de déplacer le véhicule si nécessaire.

Dirigez-vous ensuite vers une issue de secours accessible. Attention, seules les issues de secours protègent des fumées toxiques et de la chaleur. Ne vous réfugiez surtout pas dans une niche de sécurité, elles ne protègent ni des fumées ni de la chaleur.

Le panneau d'indication de la présence d'une issue de secours est le suivant :

Panneau d’indication d’une sortie de secours dans un tunnel

Des panneaux indiquant la distance d'une issue de secours et une signalétique lumineuse sont également présents pour guider les usagers vers la sortie du tunnel.