La route : types de route, zones dangereuses et conditions difficiles


  • Publié le 21 juillet 2021 par Diane Moreau, mis à jour le 15 octobre 2021

La route fait partie des 10 thèmes officiels du Code de la route. Les sujets abordés dans cette thématique concernent les différents types de routes présentes en France, la traversée des zones dangereuses (passage à niveau, tunnel...) et la conduite en conditions difficiles (brouillard, neige, pluie...). Testez vos connaissances dès maintenant sur cette thématique en réalisant une série de test du Code de la route gratuite.

Sommaire :

Les différents types de voies en France

Le réseau routier français se compose de différents types de voies réparties sur l'ensemble du territoire et permettant aux usagers de se déplacer à une échelle locale, départementale, régionale, nationale, voire européenne.

Le domaine public routier

Les routes du domaine public sont des voies de circulation dont l'accès est gratuit et qui permettent aux usagers de se déplacer avec une vitesse maximale autorisée allant jusqu'à 110 km/h en fonction du type et de la configuration de la route.

En France, on retrouve différentes routes du domaine public :

L'entretien et la gestion de ces routes sont effectués par l'administration qui leur est rattachée. Par exemple, les départementales sont administrées par le conseil départemental. Les routes métropolitaines sont gérées par les métropoles.

Les routes à accès réglementé

Les routes à accès réglementé font partie du domaine public routier, mais comme leur nom l'indique, leur accès est soumis à des règles de circulation définies par le Code de la route :

  • Accès interdit aux véhicules lents
  • Limitation de vitesse à 110 km/h
  • Certaines manœuvres y sont interdites comme sur l'autoroute (demi-tour, marche arrière, arrêt et stationnement...)

Les routes nationales et les routes départementales peuvent tout à fait comporter des sections à accès réglementé. Ces sections sont indiquées aux conducteurs par le panneau d'entrée de route à accès réglementé (une voiture blanche sur un fond bleu).

Limitation de vitesse sur route à accès réglementé

Les rocades ou ceintures périphériques

Les rocades sont des routes situées autour des villes, permettant ainsi aux conducteurs de pouvoir circuler plus rapidement sans avoir à entrer directement dans l'agglomération. Les villes sont ainsi déchargées d'une partie du trafic routier.

Parmi les rocades les plus célèbres, on peut citer le périphérique parisien, qui fait le tour de la capitale dans les deux sens de circulation.

Les autres types de voies

D'autres types de voies avec des fonctions différentes sont également mis à la disposition des usagers :

  • Des zones 30 qui apaisent le partage de la route dans les zones sensibles, telles qu'à proximité des écoles ou des centres-ville
  • Des impasses qui permettent la déserte locale d'habitations ou de zones commerciales
  • Des voies de détresse positionnées stratégiquement après de longues descentes et permettant aux conducteurs rencontrant une panne mécanique grave de pouvoir s'arrêter

L'autoroute : une route à grande vitesse

L'autoroute est un type de route particulier où les usagers peuvent circuler à grande vitesse. En effet, la limitation de vitesse sur l'autoroute est plus élevée que celles des autres types de routes, avec une vitesse maximale autorisée de 130 km/h.

En France, ce mode de déplacement reste très privilégié par les usagers de la route. En 2021, l'Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes (ASFA) a publié des chiffres clés sur le réseau, le trafic et la sécurité des autoroutes de l'année 2020. Ainsi, le réseau autoroutier représente :

  • 9 193 km de voies
  • 23 212 véhicules par jour
  • 364 aires de services, dont 42% sont équipés d'une station de recharge pour véhicule électrique
  • 114 accidents mortels

La conduite sur autoroute diffère de la conduite sur les autres types de routes à cause de l'infrastructure, de la signalisation et des règles de circulation qui lui sont propres.

Tout d'abord, on retrouve sur autoroute des infrastructures spécifique tels que des péages, des bifurcations ou jonctions d'autoroute, des échangeurs ou encore des aires de services.

La signalisation sur le réseau autoroutier est notamment composée de panneaux de direction à fond bleu, ou encore, de marquage au sol délimitant la bande d'arrêt d'urgence.

Enfin, parmi les règles de circulation particulières qui s'y appliquent, outre la limitation de vitesse, on notera l'interdiction d'effectuer certaines manœuvres, telles que le demi-tour ou la marche arrière.

Voies sur autoroute

La traverser des zones dangereuses

En tant que conducteur, il est important de connaitre les risques qui peuvent exister et les règles de circulation qui s'appliquent lors de la conduite en zones dangereuses. On appelle zone dangereuse, une zone qui présente des risques supplémentaires pour la sécurité routière des usagers.

Les passages à niveau, les tunnels, la circulation sur les voies de tramways ou encore les chantiers routiers sont considérés comme des zones dangereuses. Pour limiter les risques et assurer la sécurité des usagers, le Code de la route prévoit une signalisation routière spécifique aux abords de ces infrastructures.

Entrée d’un tunnel

Cette signalétique permet aux usagers d'adapter leur vitesse et les incite à rester vigilants et attentifs à leur environnement. Par exemple, à un passage à niveau, un feu rouge clignotant signale aux conducteurs l'arrivée imminente d'un train, imposant un arrêt absolu du véhicule.

Conduire en conditions difficiles

Tous les conducteurs doivent être en mesure de conduire en conditions difficiles. On parle de conditions difficiles lorsque la visibilité du conducteur est diminuée, que la chaussée est glissante ou encore lorsque la trajectoire du véhicule est modifiée par des vents violents.

La conduite de nuit ou avec des conditions météorologiques dégradées (brouillard, neige, pluie, verglas...) présente des risques supplémentaires pour les conducteurs. En effet, ces conditions peuvent entraîner une perte de contrôle du véhicule, dû au manque de visibilité et à une perte d'adhérence des roues avec la chaussée.

Les usagers doivent donc connaitre les bons comportements à adopter dans de telles situations, en équipant correctement leur véhicule (chaines à neige, contrôle de la pression des pneus...) et en choisissant d'allumer les feux les mieux adaptés aux conditions météorologiques.