La réglementation des remorques au Code de la route : permis et MMTA


  • Publié le 01 décembre 2021 par Diane Moreau

Une remorque est un véhicule sans moteur généralement tracté à l'arrière d'une voiture. Un conducteur titulaire du permis B a la possibilité de conduire une remorque dont la masse maximale techniquement admissible (anciennement PTAC) ne dépasse pas les 750 kg. Au-delà de 750 kg, un permis supplémentaire sera nécessaire en fonction de la masse totale de l'ensemble. Dans tous les cas, tout conducteur qui tracte une remorque doit avoir conscience des impacts que celle-ci provoque sur le véhicule : lors du freinage, dans les virages et en présence de vent latéral.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'une remorque ?

Une remorque attelée à une voiture

Une remorque est un véhicule qui ne possède pas de motorisation. Pour avancer, une remorque doit être tirée par un autre véhicule appelé « véhicule tracteur ». Les remorques sont donc généralement attelées à l'arrière d'une voiture.

Elles sont utilisées pour transporter des biens, des marchandises ou d'autres véhicules comme une caravane. Ainsi, le chargement des bagages du véhicule n'est plus restreint au coffre ou au toit, mais peut être complété par l'espace de stockage supplémentaire qu'offre la remorque.

Quel permis est nécessaire pour tracter une remorque ?

Pour tracter une remorque, le permis B est suffisant à condition que cette dernière ne dépasse pas un certain poids.

Pour savoir si un conducteur titulaire du permis B est autorisé à tracter une remorque, il faut s'intéresser à une notion très importante du Code de la route : la MMTA, abréviation pour Masse Maximale Techniquement Admissible (anciennement PTAC pour Poids Total Autorisé en Charge). La MMTA constitue le poids maximum qu'un véhicule peut atteindre incluant son propre poids et celui de son chargement. Par exemple, avec le permis B, un usager est autorisé à conduire un véhicule dont la MMTA est inférieure ou égale à 3,5 tonnes.

Remorque et MMTA

Pour tracter une remorque dont la MMTA est inférieure ou égale à 750 kg, le permis B est suffisant.

Si la remorque possède une MMTA supérieure à 750 kg, trois cas de figure sont à distinguer :

  • Si la somme des masses de l'ensemble (véhicule tracteur + remorque) est inférieure ou égale à 3 500 kg, alors le permis B reste suffisant
  • Si la somme des masses de l'ensemble est supérieure à 3 500 kg, mais inférieure ou égale à 4 250 kg, alors le conducteur doit posséder le permis B96 (permis B + formation de 7 heures)
  • Si la somme des masses dépasse 4 250 kg, le permis BE est alors obligatoire
Permis de conduire nécessaire pour conduire une remorque en fonction du MMTA

Quelle est la réglementation du Code de la route pour les remorques ?

Les vitesses maximales autorisées avec une remorque

Les limitations de vitesse imposées au véhicule tracteur d'une remorque sont les suivantes :

  • 50 km/h en agglomération. La limitation de vitesse est la même que pour les autres usagers
  • 90 km/h sur autoroute au lieu des 130 km/h réglementaires
  • 80 km/h sur les routes à caractères prioritaires. Cette vitesse peut être relevée à 90 km/h, sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, si le poids total est inférieur à 12 tonnes
  • 80 km/h sur les autres routes, mais la vitesse est abaissée à 60 km/h si le poids total est supérieur à 12 tonnes

Les équipements obligatoires lors de la traction d'une remorque

Pour assurer la sécurité routière du conducteur et des autres usagers, certains équipements doivent être ajoutés sur le véhicule tracteur ou sur la remorque. Tout d'abord, les remorques doivent posséder des catadioptres triangulaires à l'arrière. Cette signalisation permet de les distinguer dans la circulation générale.

Lorsque la dimension de la remorque masque les feux du véhicule, celle-ci doit alors posséder les mêmes feux arrière que le véhicule.

Si la remorque cache la visibilité du conducteur dans le rétroviseur intérieur, le rétroviseur de droite devient alors obligatoire.

Certificat d'immatriculation pour les remorques

Si la masse maximale techniquement admissible (ou PTAC) de la remorque dépasse les 500 kg, cette dernière devra posséder son propre certificat d'immatriculation avec sa propre plaque. Dans le cas contraire, la plaque d'immatriculation de la remorque reste la même que celle du véhicule tracteur.

Adapter sa conduite avec une remorque

Véhicule qui tracte une remorque sur une voie pour véhicules lents

Tracter une remorque a une influence sur le comportement du véhicule en conduite. La voiture peut réagir différemment et sa trajectoire peut être déviée. Afin de garantir la sécurité routière de l'ensemble des usagers de la route, chaque conducteur doit connaître les impacts sous-jacents à la conduite d'un véhicule chargé ou lors du tractage d'une remorque.

Lors du freinage, le poids de la remorque impose une contrainte supplémentaire, augmentant ainsi la distance de freinage. Le véhicule met plus de temps pour s'arrêter. Les automobilistes doivent donc penser à augmenter leur distance de sécurité pour éviter un risque de collision.

Dans les virages, les usagers doivent prendre en considération le poids et la hauteur de la remorque qui influent sur la tenue de route. Pensez à ralentir à l'approche d'un virage.

Pour finir, le vent latéral peut également représenter un risque lors du tractage d'une remorque. En effet, lorsque cette dernière est haute, la prise au vent est accentuée et peut modifier la trajectoire du véhicule : prudence dans les endroits exposés au vent et lors du dépassement de poids lourds.