La priorité des bus au Code de la route


  • Publié le 01 novembre 2021 par Sébastien Depardieu

Les bus sont des véhicules de transports en commun qui circulent en agglomération, sur la chaussée. Ils peuvent rouler sur les voies avec les autres usagers ou posséder des voies qui leur sont réservées. Pour réussir l'examen du Code de la route, il est essentiel de connaître les règles de priorités associées aux bus circulant en agglomération et de connaître les dangers fréquents à proximité de ce type de transport en commun.

Sommaire :

Les bus en agglomération

En agglomération, la présence de transports en commun permet aux habitants de se déplacer sans avoir besoin d'utiliser un véhicule personnel. Il existe différents types de transport en commun : les bus, les métros, les trains régionaux, etc.

Les bus sont un excellent moyen pour se déplacer sur de courtes distances. De plus, ils demandent à la commune un aménagement raisonnable par rapport à d'autres types de transports en commun. En effet, créer l'infrastructure pour un métro ou un tramway demande de grands travaux pouvant durer plusieurs années. Les bus, quant à eux, sont des véhicules qui peuvent circuler avec les autres usagers sur des routes déjà existantes.

Les bus étant des véhicules imposants et ayant une fonction particulière, les autres conducteurs doivent s'adapter et respecter certaines règles spécifiques.

Les dangers à proximité d'un arrêt de bus

Lorsqu'un bus est arrêté à un arrêt de bus, les véhicules ont le droit de le dépasser, sauf si la signalisation l'interdit (par une ligne blanche continue par exemple).

Lors d'un tel dépassement, les conducteurs doivent faire particulièrement attention, car les accidents peuvent se produire très rapidement. En effet, les passagers ont tendance à arriver de façon inattendue par l'avant et l'arrière du bus. Certains usagers descendent du bus, tandis que d'autres peuvent se précipiter pour monter dans le bus.

Par exemple, il n'est pas rare de rencontrer les situations suivantes :

  • Un usager qui descend du bus souhaite traverser la route en passant par l'avant du bus. Il n'est pas possible de voir ce piéton, car sa présence est masquée par le bus.
  • Un piéton traverse la route en courant pour monter dans le bus, avant que ce dernier ne reparte.

Quand céder la priorité à un bus ?

Bien que les transports en commun ne soient pas des véhicules d'urgence prioritaires, ils bénéficient de certaines priorités lorsqu'ils circulent en agglomération. Les bus n'y font pas exception et le Code de la route stipule qu'ils sont prioritaires dans certaines situations, comme nous allons voir ci-dessous.

Bus quittant un arrêt

Lorsqu'un bus est arrêté à un arrêt de bus, celui-ci devient prioritaire dès qu'il manifeste son intention de repartir à l'aide de son clignotant. Les conducteurs circulant sur la chaussée doivent alors ralentir ou s'arrêter pour céder la priorité au bus. En outre, il n'est plus possible de le dépasser si ce dépassement gêne le bus pour repartir.

Bus quittant son arrêt

Croisement difficile avec un bus

En agglomération, lors d'un croisement difficile avec un bus, les automobilistes doivent faciliter le passage de ce dernier. Si l'arrêt est nécessaire pour que le bus puisse passer, il faudra alors s'arrêter et lui céder la priorité.

Cette règle est l'une des exceptions du Code de la route à connaître. En effet, c'est normalement au véhicule le plus imposant de céder le passage lors d'un croisement difficile.

Traversée d'une voie réservée aux bus

En agglomération, lorsqu'une voie réservée aux bus est présente, il est fréquent que celle-ci soit la voie la plus à droite de la chaussée. Si un automobiliste souhaite tourner à droite à une intersection, il devra couper la voie de bus pour rejoindre la rue à sa droite.

Un conducteur réalisant cette manœuvre doit être particulièrement prudent. En effet, dans cette situation, un bus circulant dans sa voie est prioritaire. Le conducteur souhaitant tourner à droite devra bien vérifier, avant de tourner, que la voie est libre.

À noter : cette règle est valable, quelle que soit la voie réservée à traverser (voie de bus, bande cyclable, etc.) : les usagers circulant dans la voie qui leur est dédiée sont prioritaires.

La signalisation pour les bus en agglomération

Les voies réservées aux bus

Panneau de voie réservée aux bus

Les bus peuvent disposer de voies qui leur sont réservées. Le panneau ci-dessus indique une voie réservée aux bus. En tant qu'automobiliste, il est interdit de circuler sur ce type de voie. Un panonceau peut compléter le panneau si l'accès est également autorisé aux cyclistes et aux taxis.

Marquage au sol de voie réservée aux bus

Un marquage au sol peut aussi indiquer qu'une voie est réservée aux bus. Dans ce cas, le mot « BUS » est peint sur le sol pour indiquer la nature de la voie réservée.

Les arrêts de bus

Les arrêts de bus sont matérialisés par un zébra jaune peint sur le sol. Seuls les bus peuvent s'arrêter sur ce type d'emplacement. Le Code de la route interdit aux autres conducteurs de stationner ou d'arrêter leur véhicule sur un arrêt de bus.

Marquage au sol d’un arrêt de bus

Lorsqu'un bus est arrêté à un emplacement de ce type, il faut être particulièrement prudent aux piétons pouvant traverser rapidement et dont la présence peut être cachée par le bus.

Les feux spécifiques

Pour faciliter le passage des bus, certaines intersections peuvent comporter des feux tricolores qui leur sont dédiés. Dans ce cas, le feu réservé au bus passe généralement au vert avant celui des autres véhicules afin de leur faciliter le passage.

Feu tricolore réservé aux bus