Le gilet de haute visibilité, un équipement obligatoire


  • Publié le 01 décembre 2021 par Sébastien Depardieu

Le gilet de haute visibilité est un équipement que tout conducteur doit avoir à portée de main dans son véhicule. Son port est obligatoire lorsqu'un arrêt d'urgence s'avère nécessaire et que le conducteur doit quitter son véhicule. En s'équipant de cette veste possédant des bandes réfléchissantes, l'usager sera mieux perçu par les autres conducteurs circulant sur la route, permettant ainsi de réduire le risque de collision entre un véhicule motorisé et un piéton.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un gilet de haute visibilité et à quoi sert-il ?

Le gilet de haute visibilité est un équipement permettant d'améliorer la visibilité de l'usager qui le porte. Pour remplir cette fonction, il possède des bandes réfléchissantes. La nuit, lorsqu'elles sont éclairées par les phares d'une voiture, les bandes de la veste reflètent la lumière, ce qui permet d'être vu par le conducteur de la voiture.

Les gilets de haute visibilité étant souvent de couleur jaune, il est parfois appelé « gilet jaune » dans le langage courant.

Gilet de haute visibilité

Son utilisation est assez simple : il se met comme une veste et se porte par-dessus les vêtements.

Puisque cet équipement sert à augmenter la visibilité de l'usager qui le porte, celui-ci est utile quand un conducteur se retrouve dans une situation où il s'expose à un risque de collision avec un véhicule. Cela peut être le cas, par exemple, si la voiture d'un automobiliste a un problème soudain et impose un arrêt immédiat. Le conducteur devra alors s'arrêter et pourra être amené à se retrouver sur la chaussée. Le port du gilet de haute visibilité permettra de prévenir les autres usagers de la présence d'un piéton sur la chaussée.

Le gilet de haute visibilité est-il obligatoire ?

Le Code de la route stipule que tout conducteur doit posséder un gilet de haute visibilité. Il s'agit, en effet, d'un équipement obligatoire depuis 2008, au même titre que le triangle de présignalisation.

Cette obligation a pour objectif de permettre à tout conducteur se retrouvant dans une situation dangereuse de pouvoir s'équiper d'un gilet de haute visibilité afin de réduire le risque de collision avec un véhicule en circulation.

L'absence d'un gilet de haute visibilité dans l'habitacle du véhicule est passible d'une contravention de première classe. Le conducteur en infraction pourra être sanctionné par une amende forfaitaire de 11 euros.

Où placer le gilet jaune dans le véhicule ?

Le Code de la route n'indique pas précisément où doit être stocké le gilet de haute visibilité. Cependant, il est clairement écrit dans l'article R416-19 que cet équipement doit être situé à portée de main du conducteur.

Par exemple, il est possible de placer le gilet de haute visibilité :

  • Dans la boîte à gant
  • Dans le compartiment de rangement de la portière

En revanche, il n'est pas possible de le stocker :

  • Dans le coffre de la voiture
  • Dans le coffre de toit

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'en tant que conducteur vous devez être capable d'accéder facilement à votre gilet de haute visibilité sans quitter votre siège.

Un conducteur possédant un gilet de haute visibilité dans son véhicule, mais n'étant pas à portée de main, s'expose aux mêmes sanctions que s'il n'en possédait pas. Il risque alors une amende forfaitaire de 11 euros.

Quand faut-il porter cet équipement ?

Le gilet de haute visibilité doit obligatoirement être porté par un usager lorsque celui-ci quitte son véhicule et se retrouve sur la chaussée (ou à proximité de la chaussée) à la suite d'un arrêt d'urgence. Cette obligation est valable de jour comme de nuit.

Port du gilet de haute visibilité suite à un arrêt d’urgence

Le port du gilet dans une telle situation permet d'être plus visible par les autres conducteurs et ainsi de réduire le risque d'accident.

Afin de garantir la sécurité d'un conducteur descendant de son véhicule suite à un arrêt d'urgence, ce dernier doit s'équiper du gilet de haute visibilité avant de descendre de son véhicule. C'est pour cette raison que le Code de la route impose que le gilet jaune soit toujours à portée de main du conducteur.

Le non-port du gilet de haute visibilité dans une situation où il est obligatoire est une contravention de 4e classe et est puni par une amende forfaitaire de 135 €. Cette infraction n'entraîne pas de perte de point sur le permis de conduire.