Les équipements obligatoires et facultatifs


  • Publié le 01 décembre 2021 par Sébastien Depardieu

Le Code de la route impose aux conducteurs de posséder certains équipements à bord de leur véhicule lorsqu'ils prennent la route. Sans ces équipements obligatoires, un automobiliste peut être sanctionné lors d'un contrôle routier. Il peut également se retrouver en danger lors d'une situation d'urgence. On notera notamment que le gilet de haute visibilité et le triangle de présignalisation sont deux équipements obligatoires. D'autres accessoires sont, quant à eux, facultatifs, mais conseillés.

Sommaire :

Quels sont les équipements obligatoires pour circuler ?

Pour pouvoir circuler, le Code de la route impose que certains équipements soient présents dans le véhicule. C'est au conducteur de s'assurer de la présence de ces équipements avant de prendre la route.

Les équipements obligatoires sont les suivants :

  • Le gilet de haute visibilité
  • Le triangle de présignalisation

En plus de ces équipements, certains documents administratifs sont également obligatoires pour circuler, comme le permis de conduire et le certificat d'immatriculation.

De plus, le conducteur peut prendre dans son véhicule d'autres équipements qui ne sont pas obligatoires, mais qui peuvent être conseillés, tels que :

  • Un constat amiable
  • Une roue de secours
  • Un éthylotest
  • Un disque de stationnement

Les équipements obligatoires

Gilet de haute visibilité et triangle de présignalisation

Le gilet de haute visibilité

Également appelé « gilet jaune » dans le langage courant, le gilet de haute visibilité est un équipement obligatoire qui doit être utilisé à la suite d'un arrêt d'urgence. En effet, si le conducteur se retrouve à devoir descendre de son véhicule sur la chaussée, ou à proximité de la chaussée, il devra s'en équiper.

Ce gilet permet à l'usager qui le porte d'être mieux vu par les conducteurs circulant sur la route. Cette meilleure visibilité permet de réduire le risque de collision entre l'automobiliste qui se retrouve en situation d'urgence sur la chaussée et un véhicule qui y circule.

Le gilet de haute visibilité doit obligatoirement être stocké dans le véhicule à portée de main du conducteur. Ainsi, il pourra le saisir et s'en équiper avant de descendre du véhicule.

Le triangle de présignalisation

Le triangle de présignalisation est un équipement qui permet d'annoncer un danger. Afin d'être visible même la nuit, ce dernier est réfléchissant.

Un conducteur dont le véhicule présente un danger pour la circulation à la suite d'un arrêt d'urgence doit obligatoirement installer le triangle de présignalisation, environ 30 mètres en amont de son véhicule, afin de prévenir les autres usagers.

À noter que la pose du triangle n'est pas obligatoire si cette action s'avère dangereuse (sur l'autoroute par exemple).

Avant de poser le triangle de présignalisation, l'automobiliste devra avoir allumé les feux de détresse de son véhicule et être équipé d'un gilet de haute visibilité.

Les équipements facultatifs

Le constat amiable

Le constat amiable n'est pas obligatoire, mais est fortement conseillé. Il permet d'effectuer un constat suite à un accident matériel et d'en notifier son assurance.

Constatation dégâts matériels

Il existe deux formats de constat :

  • Le format papier
  • Le format électronique (application mobile « e-constat auto »)

Quelques règles importantes à connaître sur le constat amiable :

  • Chaque conducteur doit remplir et signer le constat amiable
  • Chaque conducteur doit envoyer le constat à son assurance dans les 5 jours ouvrés
  • Il est interdit de modifier le recto du constat après la signature des deux parties
  • Si l'autre conducteur refuse de remplir le constat ou prend la fuite, il faut essayer de relever son nom et sa plaque d'immatriculation pour prévenir votre assureur

Pour un accident corporel, il est obligatoire de prévenir les forces de l'ordre.

La roue de secours

Une roue de secours permet d'effectuer une réparation soi-même en cas de crevaison. Pour qu'une roue de secours soit utile, il faut également posséder le kit de réparation (un cric, une clé pour dévisser les boulons, etc.).

Il convient de distinguer la roue de secours « complète », qui est une roue identique à celles déjà présentes sur le véhicule, à la roue « galette », qui est une roue plus fine et légère et dont la vitesse maximale pour circuler avec est de 80 km/h.

D'autres équipements permettent de pallier une crevaison, tels que :

  • Le pneu Run-Flat
  • La bombe anti-crevaison

L'éthylotest

L'éthylotest est un équipement facultatif, bien qu'il ait été obligatoire plusieurs années. Cette obligation a été levée en 2020.

Cet accessoire permet de contrôler le taux d'alcool d'un individu afin de savoir s'il est en capacité à prendre le volant.

Il existe deux types d'éthylotests :

  • L'éthylotest chimique
  • L'éthylotest électronique
Illustration éthylotest chimique

Il faut néanmoins garder en tête qu'il faut entre 30 minutes et 1 heure après le dernier verre consommé pour que le taux d'alcool dans le sang atteigne son pic. Durant ce laps de temps, l'alcoolémie indiquée par l'éthylotest peut être plus faible que l'alcoolémie réelle.

Le disque de stationnement

Le disque de stationnement est un document facultatif qui ne vous sera pas demandé lors d'un contrôle routier.

Cependant, ce disque est obligatoire pour pouvoir stationner dans les zones de stationnement gratuites limitées par disque (zones bleues). En effet, ce disque permet d'indiquer son heure d'arrivée sur une place de parking. En le plaçant derrière le pare-brise, un agent pourra contrôler si la durée de stationnement du véhicule a dépassé la durée maximale autorisée.

Disque de stationnement

Cet accessoire est vivement conseillé, car il servira de nombreuses années à un conducteur et se trouve facilement à moins de cinq euros en magasins ou sur internet.