Le triangle de présignalisation, un équipement obligatoire


  • Publié le 01 décembre 2021 par Sébastien Depardieu

Le triangle de présignalisation est un équipement que tout conducteur doit posséder dans son véhicule pour circuler. La possession du triangle est devenue obligatoire en 2008, au même titre que le gilet de haute visibilité. Cette obligation a pour objectif de permettre à tout conducteur de signaler son véhicule à la suite d'un arrêt d'urgence, afin de sécuriser la zone et ainsi d'améliorer la sécurité routière.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un triangle de présignalisation et quelle est son utilité ?

Un triangle de présignalisation est un équipement réfléchissant qui, une fois posé sur le sol, tient à la verticale afin d'être visible à une certaine distance. Il permet de prévenir les usagers de la route de la présence d'un danger à proximité. Ils peuvent, par conséquent, anticiper la difficulté en adaptant leur allure et en restant particulièrement vigilants.

Triangle de présignalisation posé sur la chaussée

L'objectif du triangle de présignalisation est de sécuriser une zone de danger en la signalant, en avance, aux conducteurs circulant sur la chaussée. En effet, lorsqu'un triangle est posé sur le sol, les automobilistes s'attendent à pouvoir rencontrer des piétons et un véhicule sur la chaussée ou à proximité. Ils peuvent ainsi anticiper. Par exemple, ils peuvent :

  • Réduire leur vitesse
  • Mettre le pied devant le frein
  • Changer de voie de circulation afin de laisser une distance latérale de sécurité suffisante
  • Etc.

Est-il obligatoire de posséder un triangle ?

Depuis 2008, le triangle de présignalisation fait partie des équipements obligatoires à posséder dans son véhicule. Dès lors qu'un conducteur prend une voiture pour circuler, celui-ci doit s'assurer de la présence de cet équipement à bord.

Pour être valable, le triangle doit être homologué conformément à la réglementation.

Où faut-il le mettre dans son véhicule ?

Le Code de la route n'impose pas un endroit spécifique pour stocker le triangle de présignalisation dans le véhicule. Celui-ci peut être rangé, par exemple, dans le coffre de sa voiture.

L'essentiel est que tout conducteur se retrouvant dans une situation d'urgence ait en sa possession un triangle de présignalisation afin de sécuriser la zone à risque.

Dans quelles situations le triangle de présignalisation est-il obligatoire ?

Le triangle de présignalisation doit obligatoirement être utilisé dans une situation où un véhicule, à la suite d'un arrêt d'urgence, peut présenter un danger pour les autres usagers circulant sur la chaussée. Le triangle doit alors être placé en amont du véhicule en situation d'urgence.

Pour prévenir le plus efficacement possible les usagers circulant sur la route de la présence d'un danger, le triangle doit être placé de façon visible afin d'attirer l'attention et de permettre aux conducteurs d'anticiper.

Important : si la pose du triangle de présignalisation ne peut pas être effectuée en toute sécurité, il n'est pas obligatoire de le placer en amont du véhicule arrêté. Par exemple, poser le triangle suite à un arrêt d'urgence sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute représente un réel danger pour le conducteur. La pose du triangle de présignalisation est donc déconseillée. Dans d'autres situations, c'est au conducteur de savoir si la pose du triangle représente un danger pour lui et de prendre la décision de ne pas le poser si c'est le cas.

Comment utiliser correctement cet équipement ?

Préparer la pose du triangle

Avant de procéder à la pose du triangle en amont du véhicule arrêté en urgence, le conducteur doit prendre les précautions nécessaires avant de quitter sa voiture.

Il doit, notamment, allumer les feux de détresse pour signaler que le véhicule arrêté est dans une situation anormale et présente un danger pour la circulation.

De plus, avant de quitter son véhicule, le conducteur doit s'équiper de son gilet de haute visibilité. Tout conducteur doit avoir cet équipement à portée de main, afin de pouvoir le mettre par-dessus ses vêtements avant de quitter le véhicule.

Une fois ces deux actions effectuées, et après s'être assuré de pouvoir le faire en toute sécurité, le conducteur peut quitter son véhicule. Il pourra ensuite aller chercher son triangle de présignalisation afin de pouvoir procéder à son installation.

Triangle de présignalisation et gilet de haute visibilité

À quelle distance le positionner ?

Afin d'être efficace, le triangle de présignalisation doit être disposé environ 30 mètres en amont du véhicule en état d'urgence.

Néanmoins, le conducteur peut le placer plus loin de son véhicule s'il juge que c'est nécessaire. Cela peut, par exemple, être utile si ce dernier est arrêté à proximité d'un virage.

L'usager qui va poser le triangle doit cependant garder en tête que si la pose s'avère dangereuse, il n'est pas dans l'obligation de signaler le problème à l'aide du triangle.

Bien placer le triangle sur la chaussée

Le triangle doit être positionné sur le sol afin de prévenir les conducteurs d'une zone à risque. Plus le triangle sera visible de loin, plus les usagers pourront anticiper et adapter leur allure en avance.

Le triangle ne doit cependant pas représenter un danger pour les automobilistes. En effet, la pose du triangle sur la chaussée peut amener les conducteurs à effectuer un écart, ce qui peut être dangereux s'ils l'aperçoivent au dernier moment.

C'est à l'usager qui effectue la pose du triangle de faire en sorte de sécuriser au maximum la zone à risque tout en s'assurant que cet équipement ne met pas en danger les usagers circulant sur la route.

Non-respect de l'obligation de poser le triangle : les sanctions encourues

Ne pas poser le triangle de présignalisation lorsque son véhicule est immobilisé sur la chaussée et représente un danger pour les autres automobilistes est passible d'une contravention de 4e classe.

Le conducteur en infraction risque une amende forfaitaire de 135 €. Aucune perte de point n'est appliquée sur le permis de conduire pour ce manquement.

Si la pose du triangle de présignalisation n'a pas été réalisée par le conducteur parce que cette action l'aurait mis en danger, alors ce dernier ne commet pas d'infraction et ne risque aucune amende. En effet, cette situation est une exception du Code de la route qui justifie la non-installation du triangle.