Radar de feu pour contrôler le franchissement au feu rouge


  • Publié le 03 août 2021 par Sébastien Depardieu

Les radars de feu sont des dispositifs installés à des carrefours jugés particulièrement dangereux et régulés par des feux tricolores. Ces radars permettent de détecter automatiquement les usagers franchissant un feu rouge. En cas d'infraction, une contravention est envoyée au propriétaire du véhicule. Les sanctions pour ce type d'infraction sont importantes et ont pour but de dissuader les conducteurs de griller les feux rouges.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un radar de feu rouge ?

Un radar de feu est un radar de franchissement. Son objectif est d'améliorer la sécurité des usagers vulnérables à des intersections particulièrement dangereuses régulées par des feux tricolores. Par exemple, ça peut être à un carrefour où le trafic est très dense ou lorsque plusieurs types d'usagers se rencontrent (piétons, cyclistes ...).

Pour y parvenir, le rôle de ce radar est de contrôler que les usagers ne grillent pas les feux rouges. Si un usager ne respecte pas l'arrêt au feu rouge, le radar prend en photo l'infraction, ce qui permettra de le sanctionner. Il fonctionne aussi bien pour les voitures, les poids lourds ou les motos.

D'après les derniers chiffres officiels, plus de 700 radars de feu sont actuellement en service partout en France.

Un radar de feu est-il annoncé ?

Un radar de feu n'est jamais annoncé. Un feu rouge est une signalisation plus que suffisante pour imposer l'arrêt aux automobilistes.

Griller un feu rouge est une infraction grave qui vous met en danger et qui met également en danger les autres usagers qui ont le feu vert à ce carrefour. Vous devez toujours vous arrêter au feu rouge, que celui-ci soit contrôlé par un radar de feu ou non. La présence ou l'absence d'un radar à un feu ne doit pas influencer votre comportement.

Qu'est-ce qu'un radar passage à niveau ?

Un radar de passage à niveau est, comme le radar de feu rouge, un radar de franchissement. Ce sont les deux seuls types de radars de franchissement qui existent. Tous les autres types de radars existants sont des radars de vitesse.

Ils ont pour objectifs de sanctionner les infractions de franchissement des feux rouges aux passages à niveau. Le principe est le même que celui d'un radar de feu, à la différence prêt qu'ils contrôlent le respect du feu rouge aux passages à niveau au lieu des feux tricolores.

Les feux de passage à niveau n'étant pas équipé de feu orange, il y a un délai de quelques secondes entre le moment où le feu passe au rouge clignotant (qui indique l'interdiction de passer) et le début du contrôle par le radar.

Ces radars ne sont pas très répandus sur le territoire français puisqu'on en compte moins d'une centaine en service.

Comment fonctionnent les radars de feu rouge ?

Les radars de feux fonctionnent à l'aide d'un dispositif situé en amont du feu qui va pouvoir prendre en photo les véhicules franchissant le feu rouge. Ce dispositif se trouve dans un boitier situé en hauteur, orienté en direction du feu à contrôler. Le radar se situant avant le feu, les véhicules sont flashés par l'arrière, ce qui permet aussi bien de contrôler les voitures, poids lourds et deux-roues (qui n'ont pas l'obligation d'avoir une plaque minéralogique à l'avant).

Sur l'image ci-dessous, vous pouvez voir un radar de feu (indiqué par la flèche rouge) situé une vingtaine de mètres avant le feu tricolore.

Photo d’un radar de feu rouge

Ce type de radar n'est en fonctionnement que quand le feu est rouge. Pour détecter l'infraction, le radar va prendre deux photos à deux moments différents :

  • Une première photo est prise lorsque le véhicule passe la ligne d'effet du feu. Pour rappel, l'arrêt avant la ligne d'effet est obligatoire.
  • Une seconde photo est prise lorsque le véhicule a complètement franchi le feu.

Pour permettre la bonne lecture de la plaque d'immatriculation des usagers, quel que soit le moment de la journée, un flash est émis lors de la photo.

Deux flashs sont donc déclenchés si un conducteur grille un feu rouge : un premier pour prendre une photo avant qu'il n'ait franchi le feu et un second s'il poursuit sa route et franchi le feu.

Est-ce que le radar flashe au feu orange ?

En cas de franchissement d'un feu orange, le radar ne flashera pas. En effet, ce type de radar n'est fonctionnel que lorsque le feu est rouge.

L'arrêt au feu orange n'est obligatoire que s'il peut être effectué en toute sécurité. S'il n'est pas possible de s'arrêter au feu orange, il est autorisé de le franchir. Il n'y a donc pas de raison pour que le radar verbalise les usagers qui passeraient au feu orange.

Tolérance

Comme pour les radars de contrôle de la vitesse, les radars de feu rouge ont une tolérance appelée « marge technique ».

Pour les feux rouge clignotant ne possédant pas de feu orange, par exemple les feux de passage à niveau, un petit délai a été ajouté entre le moment où le feu passe au rouge et le début du fonctionnement du radar :

  • En agglomération, le radar commence à contrôler 3 secondes après que le feu soit passé au rouge
  • Hors agglomération, ce délai passe à 5 secondes

De plus, si l'avant d'un véhicule long passe au feu vert ou orange, mais que l'arrière du véhicule passe au feu rouge, aucune infraction ne sera retenue contre le conducteur.

Une tolérance concernant le franchissement de la ligne d'effet du feu existe également. Malgré qu'il soit interdit de franchir la ligne d'effet, aucun PV ne sera envoyé si un conducteur la franchit, mais ne franchit pas le feu rouge ensuite. Si cette situation arrive, le radar prendra en photo le véhicule qui a franchi la ligne d'effet, mais ne prendra pas la deuxième photo indiquant qu'il a franchi le feu.

Les sanctions en cas de feu rouge grillé

Les sanctions prévues en cas de franchissement d'un feu rouge sont les suivantes :

  • Un retrait de 4 points
  • Une amende forfaitaire de 135 €
  • La possibilité d'une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 3 ans

La sécurité routière dépend du respect des feux par tous les usagers. Le respect de l'arrêt à un feu rouge est un fondamental du Code de la route. Griller un feu rouge est une infraction grave, qui peut avoir des conséquences dramatiques si d'autres usagers ayant le feu vert arrivent à l'intersection et qu'une collision a lieu. C'est pour cette raison que le nombre de points retirés est important.

Une personne ayant ses douze points peut voir son permis invalidé en grillant trois feux rouges.

Pour les jeunes conducteurs ayant 6 points sur le permis probatoire, la perte de 4 points suite à un feu rouge grillé est une lourde sanction. Il ne leur restera que deux points sur leur permis de conduire et ils auront l'obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière.