Radar tronçon pour contrôler la vitesse hors agglomération


  • Publié le 03 août 2021 par Sébastien Depardieu

Un radar tronçon est un radar qui calcule et contrôle la vitesse moyenne des véhicules circulant sur une portion de route. Il a l'avantage de pouvoir contrôler une zone pouvant faire plusieurs kilomètres et d'inciter les usagers à respecter la limitation de vitesse sur de longues distances, contrairement aux autres types de radars de vitesse fixes qui contrôlent la vitesse en seulement un point de la route.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un radar tronçon ?

Le principe des radars tronçons

Les radars tronçons sont également connus sous le nom de radar de vitesse moyenne. Comme le nom le laisse supposer, ce sont des radars qui contrôlent la vitesse moyenne des véhicules sur un tronçon de route.

Pour que la mesure de la vitesse moyenne soit pertinente, les tronçons de route contrôlés doivent être suffisamment grands. La longueur de la zone de contrôle se situe généralement entre un kilomètre et plusieurs kilomètres.

L'usager est en infraction si sa vitesse moyenne sur la portion de route contrôlée est supérieure à la limitation de vitesse en vigueur.

Cette particularité le différencie grandement des autres radars. En effet, tous les radars de contrôle de vitesse, à l'exception de celui-ci, contrôlent la vitesse d'un véhicule à un instant précis.

Schéma de la zone contrôlée par un radar tronçon

À quoi servent-ils ?

Le radar tronçon a pour objectif d'inciter les usagers de la route à respecter la vitesse maximale autorisée dans la zone qu'il contrôle.

Avec les autres types de radars de vitesse fixe, l'automobiliste peut être en excès de vitesse avant et après le radar, mais s'il respecte la limitation de vitesse au niveau du radar, il ne sera pas contrôlé en infraction.

Avec un radar de vitesse moyenne, les usagers sont obligés de respecter la limitation de vitesse sur toute la distance contrôlée s'ils ne veulent pas recevoir une amende et subir un retrait de point.

Ces radars permettent d'éviter aux usagers qui connaissent bien le trajet, de freiner uniquement à l'approche du radar fixe et d'accélérer une fois celui-ci passé.

Fonctionnement des radars tronçons

Comment calcule-t-il une vitesse moyenne ?

Pour calculer la vitesse moyenne sur une portion de route, trois informations sont nécessaires :

  • L'heure de passage au début de la zone contrôlée
  • L'heure de passage à la fin de la zone contrôlée
  • La distance entre le début et la fin du tronçon

Avec ces informations, le radar peut connaître le temps qu'a mis l'automobiliste pour parcourir la portion de route contrôlée, et donc calculer la vitesse moyenne du véhicule sur cette portion.

Pour pouvoir connaître l'heure de passage au début et à la fin de la zone, des dispositifs équipés de caméras sont installés à chacun de ces deux points.

À l'entrée de la zone, un lecteur de plaque d'immatriculation relève les plaques des véhicules qui entrent dans la zone, en associant chaque plaque à son heure de passage.

À la sortie de la zone, un autre lecteur de plaque relève également les plaques des véhicules avec l'heure de passage.

Le radar tronçon a alors toutes les données nécessaires pour calculer la vitesse moyenne et déterminer si l'usager est en excès de vitesse.

La marge technique, c'est-à-dire l'erreur de mesure prise en compte dans le calcul de la vitesse, est la même pour tous les radars de vitesse fixe. Elle est de 5 km/h si la limitation de vitesse est de 100 km/h ou moins et de 5% s'il elle est au-dessus de 100 km/h.

Comment reconnaitre un radar tronçon ?

Comme tous les radars automatiques de vitesse fixes, ils sont annoncés par un panneau d'information. En revanche, ce panneau n'indique pas s'il s'agit d'un radar tronçon ou d'un autre type de radar.

Les radars tronçons se trouvent sur de grands axes (départementales, nationales, autoroutes) pour pouvoir contrôler la vitesse moyenne sur une distance suffisante. De plus, en agglomération, les arrêts répétés (feux rouges, stop ...) fausseraient la mesure de la vitesse moyenne, ce qui les rendrait inutiles.

Ces radars se présentent généralement sous la forme d'un ou plusieurs capteurs situés en hauteur. Ces capteurs ont l'apparence d'une caméra et sont positionnés en direction de la chaussée.

Photo d’un radar tronçon

Est-ce que les radars de tronçon flashent ?

Les radars tronçons ne flashent pas, que l'automobiliste soit en excès de vitesse ou non. En effet, ils sont équipés de caméras infrarouges. C'est une technologie qui leur permet de voir correctement les plaques d'immatriculation sans émettre de lumière visible.

Il est par conséquent impossible de se baser sur le flash du radar pour savoir si l'on a été contrôlé en infraction.

Comme c'est le cas la plupart du temps, vous saurez si vous avez été contrôlé en excès de vitesse que si vous recevez une contravention les jours suivants.