La route à accès réglementé


  • Publié le 02 octobre 2021 par Sébastien Depardieu

Les routes à accès réglementé sont des infrastructures qui permettent de se déplacer rapidement. Due à la vitesse élevée des véhicules qui y circulent, une réglementation particulière y est appliquée. Les usagers se déplaçant lentement y sont notamment interdits. Connaître les spécificités de ce type de voie est indispensable pour réussir le Code de la route et obtenir son permis de conduire. Il est également nécessaire de ne pas confondre les routes à accès réglementé et les autoroutes.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'une route à accès réglementé ?

Une route à accès réglementé, souvent appelé « voie rapide » ou « voie express », est un type de voie autorisé à certaines catégories de véhicules uniquement. De plus, des règles particulières s'y appliquent.

Entrée sur une route à accès réglementé

Ces voies rapides permettent de se déplacer à vitesse élevée. Par conséquent, les piétons et les véhicules lents ne peuvent pas y accéder et certaines manoeuvres qui seraient dangereuses sont interdites.

Même si les routes à accès réglementé et les autoroutes ont beaucoup de similarités, les règles n'y sont pas identiques et il est important de ne pas les confondre.

Les panneaux d'entrée et de sortie

Les deux panneaux ci-dessous permettent d'indiquer l'entrée et la sortie d'une route à accès réglementé.

Panneaux d’entrée et de sortie d’une route à accès réglementé

Lorsque vous arrivez au niveau de ce panneau d'entrée, les règles spécifiques à ce type de voie s'appliquent jusqu'à que vous en ressortiez.

Les usagers interdits sur ce type de route

Les usagers ne pouvant pas se déplacer suffisamment rapidement sont interdits sur les routes à accès réglementé.

Par exemple, les usagers suivants ont l'interdiction d'emprunter une route à accès réglementé :

  • Les piétons
  • Les cyclistes
  • Les cyclomoteurs
  • Les tracteurs
  • Etc.

Les piétons enfreignant cette règle sont passibles d'une contravention de première classe. Les conducteurs ne respectant pas cette réglementation sont quant à eux passibles d'une contravention de seconde classe.

Les différences avec les autoroutes

Bien qu'ayant certaines similarités, les routes à accès réglementé et les autoroutes sont deux types de voies différents. Nous allons voir les principales différences.

Les intersections

Contrairement à une autoroute, une route à accès réglementé peut comporter des intersections, telles que des carrefours à sens giratoires, des carrefours avec des panneaux de priorités, etc.

La vitesse

La vitesse maximale autorisée est moins élevée sur une voie express que sur une autoroute. Sans indication contraire, la limitation sur autoroute est de 130 km/h, tandis qu'elle est de 110 km/h sur les routes à accès réglementé.

Le prix

Un avantage pour les usagers des voies express est leur gratuité. En effet, en France, la plupart des sections d'autoroutes sont payantes, tandis que tout le réseau des routes à accès réglementé est gratuit.

La signalisation

Les panneaux indiquant l'entrée sur une autoroute et sur une route à accès réglementé sont différents. Les deux sont de formes carrées avec un fond bleu, mais le panneau d'une route à accès réglementé a un pictogramme blanc représentant une voiture, tandis que celui d'autoroute représente deux voies avec un pont.

Quelle est la vitesse maximale d'une route à accès réglementé ?

Les limitations de vitesse des routes à accès réglementé sont les suivantes :

  • 110 km/h dans de bonnes conditions météorologiques et pour les conducteurs expérimentés
  • 100 km/h pour les conducteurs en situation d'apprentissage ou ayant le permis probatoire
  • 100 km/h pour l'ensemble des conducteurs lorsqu'il pleut
Photo d’une route à accès réglementé

Dans tous les cas, la signalisation prévaut toujours sur ces vitesses par défaut. La limitation peut être plus faible sur certaines sections de route.

Si aucun panneau de limitation de vitesse n'est présent, ce sont les vitesses indiquées ci-dessus qui s'appliquent.

Les manoeuvres interdites

À cause de la vitesse élevée des véhicules qui circulent sur les routes à accès réglementé, les manoeuvres suivantes sont interdites :

Réaliser une de ces manoeuvres est une infraction, mais est surtout extrêmement dangereux. En particulier : circuler sur la bande d'arrêt d'urgence est formellement interdit, même en cas d'embouteillage.

Les sanctions encourues pour une manoeuvre interdite

Circuler, s'arrêter ou stationner sur la bande d'arrêt d'urgence est une infraction punie par une contravention de quatrième classe et implique :

  • Une amende forfaitaire de 135 €
  • Un retrait de 3 points
  • La possibilité d'une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 3 ans

Faire demi-tour ou reculer sur une route à accès réglementé entraîne la même sanction financière, mais une perte de point plus importante. Le conducteur s'expose à :

  • Une amende forfaitaire de 135 €
  • Un retrait de 4 points
  • Une possible suspension de permis pouvant aller jusqu'à 3 ans