Route nationale : tout ce qu’il faut savoir


  • Publié le 02 octobre 2021 par Sébastien Depardieu

Une route nationale est un type de route qui permet aux usagers de se déplacer entre les grandes agglomérations du territoire. Aucune règle de circulation particulière ne s'y applique, sauf pour les portions ayant le statut de route à accès réglementé. La vitesse y est généralement limitée à 80 km/h ou 110 km/h. Vous apprendrez, au travers de ce cours, tout ce qu'il est nécessaire de savoir sur les routes nationales pour réussir l'examen du Code de la route.

Sommaire :

Qu'est-ce qu'une route nationale ?

Une route nationale, abrégée RN, est un grand axe routier qui permet de proposer des itinéraires d'intérêt national, voire européen.

Ce type de route remplit donc le même rôle de liaison que les autoroutes en créant un réseau routier reliant les grandes agglomérations du territoire.

Le réseau des routes nationales appartient au domaine public routier national et est géré par les Directions Interdépartementales des Routes (DIR).

Quelles sont les différences entre une route nationale, une route départementale et une autoroute ?

La route nationale est un type de route dont l'importance se situe entre l'autoroute et la route départementale.

La vitesse sur route nationale est inférieure à la vitesse maximale autorisée sur autoroute. Les routes nationales ne comportent aucune portion où la limitation de vitesse est de 130 km/h. De plus, ce type de route ne possède pas toujours des chaussées séparées par un terre-plein central, comme c'est le cas avec l'autoroute.

Les départementales ne remplissent, quant à elles, pas le même rôle que les nationales. Une départementale aura pour objectif de proposer des itinéraires permettant de se déplacer au niveau des départements. Les routes nationales permettent de se déplacer au niveau national, voire européen.

Quels sont les tarifs pour circuler sur une route nationale ?

Contrairement aux autoroutes, les routes nationales permettent aux automobilistes de se déplacer entre les grandes agglomérations gratuitement. En effet, elles ne sont pas équipées de péages et peuvent parfois être privilégiées par les usagers, par rapport aux autoroutes, pour leur gratuité.

Il existe néanmoins quelques exceptions. En effet, certaines portions de routes nationales possèdent des aménagements de grande envergure et couteux, comme des ponts ou des viaducs. Dans ce cas, un péage peut être présent au niveau de ces infrastructures et l'usager devra s'acquitter du montant du péage pour pouvoir emprunter cet aménagement.

Comment reconnaître une route nationale ?

Les routes nationales sont reconnaissables grâce au cartouche rouge présent au niveau des panneaux de direction. La lettre « N » suivie du numéro de la route nationale permet d'indiquer que le cartouche fait référence à une route nationale.

Cartouche route nationale 1

Faites attention à ne pas confondre les cartouches des routes nationales avec les cartouches des autoroutes. En effet, ces derniers possèdent également un fond rouge, mais la lettre « A » indique qu'ils font référence à une autoroute.

Des bornes kilométriques peuvent également être présentes sur le bord de la chaussée. Le principe est le même qu'avec un cartouche : la lettre « N », suivie du numéro de la voie, est inscrite sur un fond rouge.

Borne kilométrique route nationale 7

Quelles sont les règles de circulation sur une nationale ?

Quelle est la limitation de vitesse sur une route nationale ?

La limitation de vitesse d'une route nationale dépend de la configuration de la chaussée.

Si les deux sens de circulation sont séparés par un terre-plein central, la limitation de vitesse est fixée à 110 km/h.

S'il n'y a pas de terre-plein central pour séparer les sens de circulation, la vitesse maximale est de 80 km/h. Cependant, si deux voies sont dédiées à un même sens de circulation, la vitesse est relevée à 90 km/h.

Si une portion de la route nationale se trouve dans une agglomération, la vitesse maximale sera alors de 50 km/h.

Pour les jeunes conducteurs, ou en cas de mauvaises conditions météorologiques, la vitesse est plus faible. En effet, la vitesse maximale sera alors de :

  • 100 km/h si la route nationale est normalement limitée à 110 km/h
  • 80 km/h sur les nationales sans séparateur central, même s'il y a un créneau de dépassement

Les limitations de vitesse ci-dessus sont les limitations par défaut, c'est-à-dire les vitesses maximales autorisées si aucune signalisation n'est présente. Si un panneau de limitation de vitesse est implanté, c'est celui-ci qui impose la vitesse maximale à ne pas dépasser.

Limitation de la catégorie du véhicule

Les routes nationales peuvent être empruntées par tout type de véhicule. Cependant, les tronçons rapides des nationales peuvent être à accès réglementé. Si c'est le cas, les véhicules les plus lents, tels que les tracteurs ou les cyclomoteurs, ne sont pas autorisés à y circuler.

Cette restriction permet d'assurer la sécurité routière en évitant une différence de vitesse entre les usagers trop importante. En effet, une voiture roulant à 110 km/h qui doublerait un cyclomoteur circulant quant à lui à 50 km/h engendrerait une situation particulièrement dangereuse. L'écart de vitesse entre les deux véhicules est alors de 60 km/h, ce qui représente une différence de vitesse importante.