Savoir conduire sur la neige en toute sécurité


  • Publié le 02 octobre 2021 par Diane Moreau

En hiver, conduire sur la neige peut s'avérer très difficile en cas de chaussée glissante ou verglacée. La neige au sol provoque une diminution de l'adhérence des roues avec la chaussée et favorise le risque de perte de contrôle du véhicule. En ce sens, le Code de la route prévoit des règles à respecter en cas de chute de neige, comme allumer ses feux de croisement ou installer des chaines à neige en cas de nécessité.

Sommaire :

Les règles à respecter en cas de conduite par temps de neige

Les feux à utiliser en cas de chute de neige

Les véhicules possédant de nombreux feux, il est important que chaque conducteur sache lesquels utiliser en fonction des conditions météorologiques. La conduite en conditions difficiles nécessite que les conducteurs adaptent l'utilisation de leurs feux.

Par temps de neige, le Code de la route indique que les usagers doivent au minimum allumer leurs feux de croisement. Les feux de croisement permettent de mieux voir, mais également d'être mieux vu. En cas de forte chute de neige et si la visibilité du conducteur est réduite, celui-ci peut allumer en remplacement ou en complément des feux de croisement, les feux de brouillard avant et arrière.

Les feux de brouillard avant sont plus puissants que les feux de croisement. Attention, les feux de brouillard arrière ne doivent pas être utilisés en cas de conduite sous la pluie, mais uniquement en cas de brouillard ou de neige.

Utilisation des feux de croisement sous la neige

Les engins de service hivernal

Par temps de neige, les engins de service hivernal (ou de déneigement) sont responsables de saler la chaussée. Le fait de répartir du sel sur la route permet de rendre l'eau salée et d'abaisser ainsi sa température de congélation. Saler la route va donc potentiellement entrainer la fonte de la neige ou du verglas qui s'y trouve.

Lorsqu'un engin de service hivernal est en action devant moi, son dépassement est strictement interdit, que ce soit par la gauche ou par la droite. En général, les engins de déneigement en action possèdent un gyrophare bleu.

Ainsi, quelle que soit la route sur laquelle l'usager circule, celui-ci doit impérativement rester derrière la saleuse et faciliter ses manœuvres.

L'adhérence des pneus avec la chaussée

La perte d'adhérence

En cas de chute de neige, la chaussée devient glissante. En fonction de l'intensité et de la quantité de flocons, conduire sur la neige peut s'avérer très difficile. Un des facteurs les plus dangereux, avec celui de la diminution de visibilité pour le conducteur, concerne la perte d'adhérence des roues avec la chaussée.

L'adhérence d'une voiture qui circule sur une chaussée enneigée est quatre fois moins bonne que sur une route sèche. Autrement dit, le risque de déraper est beaucoup plus élevé que lorsque les conditions météorologiques sont optimales. En hiver, du verglas peut se former sur la chaussée et diminuer davantage l'adhérence du véhicule.

Les chaines à neige

Lorsque les conditions météo sont trop difficiles, les conducteurs peuvent envisager d'équiper leur voiture avec des chaines à neige. Ces chaines doivent être posées sur au moins deux roues motrices pour être efficaces et les usagers ne doivent pas excéder 50 km/h.

Panneau d’obligation de pose des chaines à neige

Ce panneau de signalisation oblige les conducteurs à équiper leur véhicule avec des chaines à neige. En fonction de la catégorie du véhicule, des pneus neige peuvent être admis à la place des chaines si la mention « pneus neige admis » est mentionnée.

Il existe également un panneau de signalisation indiquant au conducteur si la route est praticable à l'aide des mentions « ouvert » ou « fermé ». On retrouve en général ces panneaux près des cols. Si le col est fermé, le panneau indique jusqu'où la route est praticable.

Les pneus neige dits « thermogomme » peuvent également être utilisés dans les régions fréquemment enneigées pour améliorer l'adhérence du véhicule.

Chaines à neige installées sur les pneus

Conseils de circulation par temps de neige

Prendre son véhicule

Avant de prendre son véhicule, le conducteur doit s'assurer que ce dernier est prêt à prendre la route. Tout d'abord, après une chute de neige, une voiture peut se retrouver couverte de neige. Le toit, le pare-brise, les fenêtres et les rétroviseurs doivent être entièrement déneigés avant de prendre la route.

Cette action permet d'assurer une bonne visibilité au conducteur, mais évite également que la neige ne chute du toit durant la conduite et vienne gêner les autres usagers.

En hiver, en cas de températures basses et de pare-brise givré, le conducteur devra également racler, activer les commandes de désembuage et le dégivrage arrière. Attention à ne pas verser de l'eau chaude sur le pare-brise pour gagner du temps : le choc thermique provoqué risquerait de fissurer le pare-brise.

Déneiger sa voiture avant de prendre la route

Comment ne pas glisser sur la neige en voiture ?

Lorsque la route est enneigée, le manque d'adhérence peut faire glisser le véhicule. Pour éviter ce comportement, quelques conseils simples sont à appliquer :

  • La pression des pneus diminue à basse température : assurez-vous d'avoir une bonne pression des pneus, adaptée à la température extérieure
  • Anticiper votre conduite au maximum pour voir les zones de danger arriver
  • Accélérez progressivement pour éviter de patiner
  • Augmentez votre distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède
  • Ne freinez pas brutalement et si possible privilégiez le frein moteur. Si votre véhicule glisse sur la neige, ne freinez pas, mais débrayez et braquez le volant pour ramener la voiture au centre de la route
  • À l'approche des virages, ralentissez pour ne pas devoir freiner dans le virage

Les distances de sécurité de sécurité à respecter

L'adhérence joue un rôle primordial dans la distance de freinage et donc dans la distance de sécurité. Plus l'adhérence est mauvaise et plus le véhicule mettra du temps pour s'arrêter. En cas de chaussée enneigée ou verglacée, il faut donc augmenter ses distances de sécurité avec le véhicule qui précède. De cette façon, le risque de collision suite à un freinage brusque est réduit.

Conseil pour se stationner par temps froid

En hiver, en cas de température extérieure très basse et pour stationner son véhicule, il est préférable d'enclencher une vitesse au lieu de serrer le frein à main. En effet, avec le froid, ce dernier peut geler et être difficilement libérable.

Pour éviter le blocage des mâchoires de frein sur les roues, qui empêcherait le véhicule de rouler correctement, passez une vitesse pour immobiliser la voiture.