La mécanique et les équipements : fonctionnement et entretien


  • Publié le 21 juillet 2021 par Diane Moreau, mis à jour le 23 février 2022

La mécanique et les équipements fait partie des 10 thèmes officiels présents au Code de la route. Cette thématique aborde le fonctionnement de la voiture, l'éclairage, le tableau de bord, les voyants lumineux et l'entretien du véhicule. Testez dès maintenant vos connaissances en réalisant un test gratuit du Code de la route.

Sommaire :

Le fonctionnement de la voiture

La mécanique

Une voiture possède différents éléments mécaniques et électriques qui, utilisés conjointement, lui permettent d'avancer et de s'arrêter. Nous pouvons par exemple citer :

  • Les roues
  • Le moteur, qu'il s'agisse d'un moteur thermique ou d'un moteur électrique
  • L'embrayage
  • Le système de direction
  • La transmission
  • Les freins

La mise en mouvement et la vitesse du véhicule sont gérées par les différentes actions du conducteur. La boite de vitesses mécanique ou automatique permet de changer le rapport de vitesse, les pédales de frein et d'accélération permettent de ralentir ou d'accélérer. Le fonctionnement d'une voiture est donc théoriquement assez simple.

Fonctionnement d’une voiture

Pour mettre une voiture en mouvement, l'automobiliste doit donc allumer le moteur, passer une vitesse en appuyant sur l'embrayage et appuyer sur l'accélérateur. Les roues motrices du véhicule seront ainsi entrainées par l'énergie fournie par le moteur.

Pour ralentir l'automobile, l'usager pourra utiliser sa pédale de frein ou le frein moteur. Le frein à main est utilisé dans des cas spécifiques, comme pour stationner ou faire un démarrage en côte.

Les feux de voiture

Les feux de voiture permettent au conducteur de mieux voir, mais également d'être mieux vu par les autres usagers. En fonction de la situation et des conditions météorologiques, l'automobiliste devra adapter l'éclairage de son véhicule afin de circuler en respectant la réglementation du Code de la route.

Les feux de voiture

Certains feux doivent obligatoirement être présents sur les véhicules, comme les feux de croisement, les feux de route, le feu de marche arrière, ou encore, le feu de brouillard arrière gauche. D'autres phares sont facultatifs, comme les phares de brouillard avant.

Le tableau de bord

Le tableau de bord est l'un des éléments centraux du poste de conduite. Celui-ci contient des informations et des commandes indispensables pour la conduite du véhicule.

Le tableau de bord d’une voiture

Les principaux compteurs sont les suivants :

  • Le compteur de vitesse permet à l'automobiliste de respecter les règles de circulation en matière de limitation de vitesse.
  • Le compteur kilométrique permet de connaitre la distance totale parcourue par le véhicule depuis sa mise en circulation. Un compteur kilométrique secondaire, réinitialisable par le conducteur, est également disponible sur la plupart des voitures.
  • Le compte-tour permet au conducteur de surveiller le régime moteur et d'adapter le rapport de vitesse.

De plus, des jauges sont également mises à la disposition de l'usager afin de contrôler différents éléments :

  • La jauge de température : indique la température du liquide de refroidissement
  • La jauge d'essence : indique la quantité d'essence restante dans le véhicule

Les commandes au volant permettent au conducteur de ne pas quitter la route des yeux afin de réaliser certaines actions telles que l'activation du régulateur, l'augmentation du volume de l'autoradio ou décrocher un appel téléphonique en Bluetooth.

Les voyants lumineux

Les voyants lumineux du tableau de bord

Les voyants lumineux sont des pictogrammes présents sur le poste de conduite d'une voiture. En fonction de leur couleur et de leur forme, ces derniers permettent de donner une information au conducteur, de signaler une anomalie ou un problème urgent :

  • Un voyant bleu ou vert indique que des feux sont allumés
  • Un voyant orange donne une information (feux de brouillard arrière allumés, carburant faible, etc.) ou signale un dysfonctionnement (voyant moteur, alerte de pression des pneumatiques, etc.)
  • Un voyant rouge signale une anomalie ou un problème urgent et doit inciter l'automobiliste à s'arrêter dès que possible (température élevée du liquide de refroidissement, pression d'huile insuffisante, etc.)

Afin d'assurer la sécurité des passagers du véhicule, un conducteur se doit de surveiller régulièrement ses voyants lumineux et d'intervenir rapidement lorsqu'une anomalie est constatée.

L'entretien du véhicule

Les contrôles à effectuer

Tout au long du cycle de vie d'un véhicule, ce dernier va devoir effectuer des visites techniques d'entretien et de réparation. Les visites les plus importantes sont :

  • Le contrôle technique : à effectuer dans les 6 mois précédents le quatrième anniversaire de la mise en circulation de la voiture, puis tous les deux ans
  • La révision : à effectuer tous les 15 000 à 30 000 kilomètres selon le modèle du véhicule

En plus de ces visites techniques, tout conducteur se doit de contrôler régulièrement l'état de son véhicule, notamment en effectuant le contrôle des niveaux. En effet, l'entretien du véhicule passe également par un contrôle mensuel (ou tous les 1000 kilomètres) des niveaux des différents liquides :

  • Niveau d'huile moteur
  • Niveau du liquide de refroidissement
  • Niveau du liquide de frein
  • Niveau du lave-glace
Contrôle des niveaux

Ces contrôles doivent être effectués sur sol plat et moteur éteint depuis plusieurs minutes afin d'éviter le risque de brûlures.

L'entretien des pneumatiques

Le bon état des pneumatiques est primordial pour favoriser une bonne tenue de la voiture sur la chaussée, éviter l'aquaplaning et garantir la sécurité routière du conducteur et des passagers.

L’entretien des pneumatiques

Pour s'assurer du bon fonctionnement de ses pneumatiques, l'usager doit contrôler deux critères importants :

  • L'usure des pneus : l'usager peut utiliser les témoins d'usure présents dans les rainures pour savoir si le pneu doit être changé. La hauteur des témoins d'usure est de 1,6 mm
  • La pression des pneus : l'usager doit contrôler mensuellement la pression des pneus de son véhicule et l'adapter en fonction des recommandations du constructeur

Des pneus en mauvais état entrainent un risque d'accident et de sortie de route. En effet, des pneumatiques sous-gonflés impliquent un risque d'éclatement et des pneus usés favorisent l'aquaplaning.