La sécurité du passager et du véhicule : sécurité active et passive


  • Publié le 21 juillet 2021 par Diane Moreau, mis à jour le 11 avril 2022

La thématique de la sécurité du passager et du véhicule aborde plusieurs notions importantes du Code de la route. Elle traite principalement de la sécurité des passagers adultes et enfants en détaillant les dispositifs existants de sécurité passive, de sécurité active et les différentes aides à la conduite. Testez dès maintenant vos connaissances sur cette thématique en réalisant un test gratuit du Code de la route.

Sommaire :

La sécurité passive : ceinture de sécurité, airbags et sièges auto

La sécurité passive rassemble l'ensemble des dispositifs nécessaires pour améliorer la sécurité routière et réduire les dommages corporels liés à un accident de la route. Cette sécurité est qualifiée de passive, car son rôle n'est pas d'éviter le risque d'accident. Les systèmes de sécurité passive ont avant tout pour fonction de protéger les usagers lors d'un choc ou d'une collision.

Les dispositifs de sécurité passive les plus rependus et les plus connus chez les conducteurs sont :

  • La ceinture de sécurité : elle permet le maintien et évite l'éjection des passagers lors d'un accident
  • Les airbags : ils permettent d'amortir le choc en s'interposant entre les usagers et les éléments solides de la voiture (volant, tableau de bord...)
  • Le siège auto : il permet le transport sécurisé des enfants dans des conditions adaptés à leur morphologie
Conducteur avec ceinture de sécurité

Avant de prendre son véhicule, l'automobiliste doit s'assurer que l'ensemble des passagers ont bien attaché leur ceinture de sécurité. De plus, le conducteur est responsable de l'ensemble des passagers mineurs qu'il transporte. Il doit donc veiller à ce que les enfants soient correctement attachés et transportés dans des sièges auto homologués, adaptés à leur poids et leur taille.

Les principes de la sécurité des enfants en voiture sont à connaitre pour tout candidat au Code de la route et au permis de conduire. Parmi les différentes règles à assimiler, les plus importantes sont les suivantes :

  • L'airbag passager avant doit être désactivé en cas de transport d'un bébé dos à la route à l'avant du véhicule
  • À partir de 10 ans, les enfants sont autorisés à monter à l'avant en voiture

La sécurité active : l'ABS, l'AFU et l'ESP

La sécurité active est composée de l'ensemble des aides technologiques capables de réduire le risque d'accident de la route. Cette sécurité est qualifiée d'active, car elle a pour objectif d'éviter des collisions ou des sorties de route, en utilisant des systèmes agissant directement sur la mécanique de l'automobile. Ces dispositifs peuvent être complètement autonomes et agir sans l'aide du conducteur. Ils peuvent également venir en renfort d'une action de l'automobiliste comme lors d'un freinage d'urgence.

Ces systèmes fonctionnent grâce à des capteurs capables d'analyser le comportement du conducteur, du véhicule et de l'environnement afin d'anticiper les situations d'urgence. Parmi les équipements de sécurité active les plus rependus, nous pouvons citer :

  • L'ABS (ou ABR pour Anti-Blocage des Roues) : il évite le blocage des roues lors d'un freinage d'urgence
  • L'AFU (Assistance au Freinage d'Urgence) : il amplifie le freinage à son maximum lors d'un freinage d'urgence. Il est obligatoirement associé à l'ABS : il ne peut pas y avoir d'AFU sans ABS
  • L'ESP (Electronic Stability Program) : il détecte la perte de stabilité du véhicule et répartit le freinage pour compenser un dérapage
  • L'AEB (freinage automatique d'urgence) : il détecte une collision imminente et freine automatiquement et de façon autonome, sans intervention du conducteur sur la pédale de frein
Aides technologiques de sécurité active

Ces aides technologiques permettent d'apporter une protection supplémentaire lors d'un freinage d'urgence ou lors d'une perte de stabilité sur la route. De plus en plus présents sur les véhicules neufs, ces équipements participent grandement à la sécurité des passagers et du véhicule.

Les aides à la conduite : régulateur de vitesse, limiteur de vitesse et AFIL

Les aides à la conduite sont des équipements qui permettent d'améliorer le confort de conduite du conducteur tout en améliorant également la sécurité routière. Ces dispositifs peuvent être activés ou désactivés librement par l'automobiliste.

Leur rôle peut être de garantir le respect des règles de circulation comme la limitation de vitesse, ou encore, d'éviter une sortie de route en cas de somnolence au volant. Les aides à la conduite les plus rependues sont :

  • Le régulateur de vitesse : il permet à la voiture de garder une vitesse constante sans que l'usager ait à appuyer sur la pédale d'accélérateur. Le régulateur de vitesse adaptatif permet en plus de conserver une distance de sécurité avec les autres usagers.
  • Le limiteur de vitesse : il bloque l'accélération lorsque la vitesse maximale programmée est atteinte, permettant de réduire le risque d'excès de vitesse.
  • L'avertisseur de changement de file (ou AFIL pour Alerte de Franchissement Involontaire de Ligne) : il alerte le conducteur avec une alarme visuelle, sonore ou avec des vibrations, lors d'un changement involontaire de voie.
  • La caméra de recul : elle permet d'avoir un visuel sur l'environnement arrière, permettant de détecter plus facilement les obstacles à proximité.
Aide à la conduite : caméra de recul

Dans tous les cas, ces aides technologiques ne doivent en rien diminuer l'attention ni la vigilance du conducteur. Celui-ci doit continuer à réaliser ses contrôles visuels (angles morts, vitesse sur le tableau de bord...) même avec des aides telles que la caméra de recul.

Ces cours pourraient également vous intéresser