Les usagers vulnérables au Code de la route


  • Publié le 19 novembre 2019 par Diane Moreau, mis à jour le 01 novembre 2021

Les usagers ne possédant pas de carrosserie pour les protéger sont considérés comme des usagers vulnérables par le Code de la route. Ainsi, les piétons, les cyclistes, les motos ou encore les engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) font partie de cette catégorie d'usager. En tant qu'automobiliste, pour garantir la sécurité routière, il est important de ralentir aux abords des usagers vulnérables et d'être particulièrement attentif lorsque le véhicule approche de la zone d'incertitude d'un autre usager.

Sommaire :

La zone d'incertitude des usagers vulnérables

Qu'est-ce qu'une zone d'incertitude ? L'espace dans lequel un usager vulnérable peut évoluer d'un instant à l'autre s'appelle la zone d'incertitude.

Le conducteur d'un deux-roues (moto, vélo, ...) peut se déplacer sur les côtés et vers l'avant, mais pas vers l'arrière (il ne peut pas reculer). Sa zone d'incertitude se trouve donc sur les côtés et devant lui.

Pour un piéton, la zone d'incertitude se situe tout autour de lui, car le piéton peut avancer ou faire un écart dans n'importe quelle direction.

Zones d’incertitude des usagers vulnérables

La zone d'incertitude est toujours présente, que l'usager vulnérable soit à l'arrêt ou en mouvement. En effet, un enfant arrêté sur le trottoir peut soudainement se mettre à courir vers la chaussée.

Lorsque vous circulez aux côtés d'usagers vulnérables, soyez particulièrement vigilant à leur zone d'incertitude pour éviter de vous faire surprendre et ainsi limiter le risque d'accident.

Pour dépasser un piéton ou un deux-roues, la distance latérale minimale de sécurité à laisser est de :

  • 1 mètre en ville
  • 1,5 mètre hors agglomération

Les piétons

Piéton qui traverse la route sur un passage piéton

Les piétons représentent environ 15% des tués sur les routes de France. Ce sont des usagers vulnérables, car non protégés par une carrosserie. Le Code de la route assimile les conducteurs d'Engins de Déplacement Personnel (EDP) non motorisés, comme les skateboards ou les rollers, à des piétons.

Les piétons doivent circuler sur les trottoirs, qui leur sont réservés, et traverser aux passages piétons s'il en existe un à moins de 50 mètres. Lorsqu'il est impossible d'utiliser les trottoirs, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée. Sur la chaussée, un piéton est toujours prioritaire (sauf sur les tramways) et il faut lui céder le passage : même en dehors d'un passage piéton et même si ce dernier traverse alors que le feu piéton est rouge.

Les chances de survie d'un piéton heurté par un véhicule qui roule à 70 km/h sont de 0%. Si le véhicule roule à 50 km/h, les chances de survie sont de 20%. Ce pourcentage augmente à 90% si le véhicule roule à 30 km/h.

Personne âgée représentant un usager vulnérable

La catégorie de piéton la plus vulnérable aux accidents est la catégorie des personnes de plus de 65 ans. En effet, avec l'âge, certaines personnes entendent et voient moins bien. Elles ont également plus de difficultés à se déplacer rapidement en cas de nécessité

Vélo d’un enfant

Un enfant a le droit de rouler à vélo sur le trottoir jusqu'à 8 ans, à condition de ne pas gêner la circulation des piétons

Les cyclistes

Cycliste sur la chaussée

En l'absence de bande ou de piste cyclable, ou lorsque la circulation sur ces dernières n'est pas obligatoire, les cyclistes peuvent circuler sur la chaussée (sauf autoroute, voie rapide ou indication contraire). Les cyclistes sont également autorisés à rouler dans les zones de rencontre, les zones 30, les aires piétonnes et les voies vertes.

Les équipements obligatoires à vélo

Casque obligatoire à vélo pour les enfants de moins de 12 ans

Un enfant de moins de 12 ans, qu'il soit conducteur ou passager d'un vélo, doit obligatoirement porter un casque de protection attaché. Pour les autres conducteurs, le casque est recommandé, mais non obligatoire.

Gilet de haute visibilité

Le gilet de haute visibilité est obligatoire pour le conducteur et le passager la nuit hors agglomération ou lorsque la visibilité n'est pas suffisante

La signalisation des cyclistes

Panneau sens interdit, sauf cyclistes

Ce panneau indique que la rue est en sens interdit, excepté pour les cyclistes qui peuvent l'emprunter

Panneau qui indique que le sens opposé est réservé aux cyclistes

Ce panneau indique que la route est à double sens de circulation avec le sens opposé réservé aux cyclistes : je ne pourrais pas croiser de voitures venant en sens inverse, mais des vélos

Panonceau “cédez-le-passage cycliste au feu

Panonceau "cédez-le-passage cycliste au feu" : les cyclistes sont autorisés à franchir le feu rouge s'ils suivent la direction indiquée par la flèche du panneau

Aux feux rouges, les cyclistes peuvent disposer d'un sas vélo, ce qui leur permet d'être mieux vus par les autres usagers et de pouvoir démarrer avant eux :

Sas vélo pour les cyclistes

Les deux-roues motorisés

Motard sur la route
Casque de moto

Une attention particulière doit également être portée aux deux-roues motorisés, car ils ont une capacité à pouvoir se faufiler rapidement dans des endroits où ne pourrait pas passer une voiture.

Les motos et les scooters ne constituent que 2% du trafic, mais représentent environ 31% des blessés sur la route. Les dangers en moto sont nombreux. En tant qu'automobiliste, il est important de bien contrôler ses angles morts pour apercevoir les motos et limiter le risque d'accident.

Les automobilistes peuvent également faciliter le passage aux motards qui souhaitent dépasser. Pour lui avoir facilité le passage, un motard peut tendre la jambe en geste de remerciement.

Les engins de déplacement personnel motorisés : EDPM

Trottinette électrique sur la route

La circulation des trottinettes électriques et autres engins de déplacement personnel motorisés, nommés EDPM (trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards...), est depuis 2019 réglementée par le Code de la route.

La réglementation à respecter pour les trottinettes électriques, mais qui s'appliquent également à l'ensemble des EDPM, et qui est très proches de celle existante pour les vélos, est la suivante :

Circulation :

  • En agglomération, en présence de bandes ou de pistes cyclables, les EDPM doivent les emprunter. À défaut, ils sont autorisés à circuler sur la chaussée si la limitation de vitesse ne dépasse pas les 50 km/h
  • La circulation sur le trottoir leur est interdite (sauf disposition contraire ou si l'engin est tenu en main)
  • Hors agglomération, la circulation est interdite sur la chaussée, sauf décision contraire d'une autorité investie du pouvoir de police. Les EDPM doivent utiliser les voies vertes ou les pistes cyclables
  • Le stationnement sur le trottoir de l'engin est possible que s'il ne gêne pas la circulation des piétons. Attention aux exceptions : à Paris les trottinettes électriques en libre-service ne doivent pas être stationnées sur les trottoirs
  • Au feu rouge, les EDPM sont autorisés à utiliser le sas vélo

Conducteur :

  • Il faut avoir au moins 12 ans pour avoir le droit de conduire un EDPM
  • Le transport de passagers est interdit, son utilisation est strictement personnelle
  • Le conducteur d'un EDPM doit obligatoirement souscrire à une assurance à responsabilité civile

Équipement :

  • La vitesse maximale de l'EDPM doit être de 25 km/h
  • Il est interdit de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d'émettre du son ni de tenir un téléphone portable en main
  • De nuit, ou de jour par visibilité insuffisante, il est obligatoire de porter un vêtement ou un équipement rétro-réfléchissant

Vous devez être un élève premium pour accéder aux QCM, suivre votre progression et valider ce cours

Se connecter